Melen Gibout Sculpteur

Melen Gibout par Thierry Le Saec

      Ainsi Melen GIBOUT affirme d’œuvre en œuvre la prédominance du corps humain comme unique sujet de réflexion et de travail, comme lieu d'interrogation privilégié. Avec assurance, il renoue le dialogue, quelque peu interrompu avec le monde du sensible.

 

     Ainsi Melen GIBOUT se saisit des choses de la vie avec une tranquille détermination. Il tourne autour de l'arbre, cherche à suivre la nervure dans le bois, repère le nœud comme un défi et attend patiemment qu'il veuille se donner. Alors la quête peut commencer. Il faut du temps pour magnifier le vivant.

 

     Ainsi Melen GIBOUT convie à la tache ses aînés et nous imaginons combien il a du « tendre les yeux » vers l’œuvre d'un MOORE, d'un ZADKINE ou d'un PRIGENT, l'initiateur. Mais il me semble que c'est peut-être d'ARCHIPENKO qu'est venu l’éblouissement. Chaque œuvre d'art, chaque œuvre humaine a son fil d'Ariane.

 

     Ainsi Melen GIBOUT s'est emparé de la courbe, du compas plutôt que de l’équerre. Elle provoque le regard et appelle la main à la caresse. Chacun trouvant son chemin dans cette géographie de lignes, de masses, d’échelles et de formes qui se livrent.

 

     Ainsi Melen GIBOUT a voulu l'épure, parfois un simple trait peut résumer le monde. A l’intérieur d'un vocabulaire plastique volontairement restreint, c'est à la sculpture de trouver sa propre densité, son équilibre ultime et en fin de compte son point d'encrage dans l'espace qu'elle veut occuper.

 

     Ainsi Melen GIBOUT nous offre une matière « transfigurée » qui se veut distributrice d'une réalité autre que celle de la simple ressemblance à je ne sais quel modèle. Ici, ni la main ni l’œil n'est inféodé à la nature, le problème n'est plus d'être fidèle à la chair mais au désir.

 

     Ainsi Melen GIBOUT revient toujours au corps humain en se donnant toutes les libertés qu'invente l'outil sur le matériau. En prenant le risque de l'Harmonie, Melen GIBOUT nous invite à entrer dans l’intimité de son œuvre.

 

     Enfin, il faut savoir que Melen GIBOUT est d'ici, d'une terre nuageuse, pleine du patient travail de la vie.

 

                                                                                                                                                                                     Thierry Le Saec

Posté par melen gibout à 00:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Melen Gibout par Gérald Bloncourt

Les Sculptures de Melen Gibout sont autant de possibles rencontres avec l’Espace et ses hasards. Courbes, ellipses, vous happent et vous propulsent dans un monde sans limites.

Chaque œuvre témoigne de l’évolution des espèces, avec ses mystères, ses rythmes et ses mythes, sans omettre ses rites…

La lumière qui fonctionne entre les matériaux et notre regard nous révèle la présence de terriens se mouvant dans cette sorte d’espace sidéral… Melen Gibout est faiseur d’univers, à condition qu’on veuille bien emprunter les chemins qu’il façonne et nous offre à voir pour parvenir à sa galaxie… Ses sculptures font du bien et m’aide à tenir le coup dans ce tourbillon de guerre et de rage qui ravage notre planète… Merci à lui et à tous ces créateurs qui font que la Vie, la Paix et l’Amour sont autant de mots qui prennent vie et s’incarnent à leurs œuvres…

 

Gérald Bloncourt

Posté par melen gibout à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Melen Gibout par Yann Le Loupp

Melen a une forêt dans sa poche. Melen a aussi des gouges,

et c'est là que cet outil mythique dans sa main

métamorphose le bois en aventure de tendresse.

Melen est dans le vrai de la sculpture.

Dans on travail, rien à déchiffrer, c'est du rêve déployé en courbe,

ouvert dans une densité charnelle sans écorce, nu de pureté.

Il nous donne, rare cadeau dans ce monde d'outrances mécaniques, l'essentiel,

amour, équilibre, beauté des premiers temps.

Emerveillement de la vie qui s'éveille à nos regards.

  

Yann Le Loupp

Posté par melen gibout à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Melen Gibout - Sculpteur

Melen

Né le 7 avril 1953. Melen Gibout se tourne définitivement vers le monde de la sculpture dans les années 1980. D’ascendance bretonne, Melen s’est fixé aujourd’hui à l’orée de l’antique foret de Brocéliande. Il y fait naître une sculpture figurative qui tend vers l’abstraction sans jamais cependant y parvenir. « Le sculpteur d ‘aujourd’hui doit selon moi fonder son travail sur sa liberté d’intervention et d’expression. Il doit pouvoir transmettre son monde intérieur. Les formes et motivation de sa sculpture ne trouvent alors leur justification qu’en lui-même. N’ayant plus à reproduire un ‘ réel ‘, un ‘ vrai ‘, il se rend maître de sa propre intervention et symbolisation du monde »

Posté par melen gibout à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :